MEMBRES DE L'ÉQUIPE
DE CORRESPONDANSE DE GUERRE

72169055_10157172846761117_1421616110343
124268997_3580777635316429_7958053211379
DSC00996_edited.jpg
IMG_1945.JPG

FRANÇOISE DANCAUSE

Créatrice | Metteur en scène

MARJOLAINE QUINTAL

Co-Metteur en scène

JOELLE VIENS

Chorégraphe

PHILIPPE-ADAM DAIGLE

Directeur Technique

56285264_379314792796261_199534389764712

CATHY ST-GERMAIN

Assistante metteur en scène | Scénographie

13227345_10154205244550419_8630216902148

ELYSABETH DAIGLE

Costumière

581765_10153116552490573_2138647372_n.jp

MIREILLE CAMIER

Chargée de projet Station Scénic

INTERPRÈTES DU SPECTACLE

DSC01089-2.jpg
DSC01105-2.jpg
DSC01100-2.jpg
DSC01091-2.jpg

GABRIELLE RODIER,
L'AMOUREUSE

par Valérie Lahaie

ÉMILIE PAPINEAU, 
LA TANTE | MÈRE ADOPTIVE

par Fannie Carpentier

EUGÉNIE PAPINEAU,
LA SOEUR

par Geneviève Ducharme

CHARLOTTE PAPINEAU
LA TANTE

par Janie Desmarais

DSC02298.jpg
DSC02209.jpg
DSC02271_edited.jpg
119735808_3152578271536095_7574321666955785085_n_edited.jpg

EUGÈNE MACKAY-PAPINEAU,
OFFICIER 22E RÉGIMENT

par Thomas Hodgson

ARMAND MAGGIO
ORDONNANCE D'EUGÈNE, SOLDAT

par Jeremy Dodier

SOLDAT - INFIRMIÈRE

par Sophie Nadeau-Lacroix

PROJET DE RECHERCHE EN CONTINU

2020-2021

MOT DE LA METTEUSE EN SCÈNE

Françoise Dancause

Avant de vous présenter ce premier tome, j’aimerais vous dévoiler le contexte créatif qui a mené à la création de ce livre audio et numérique. Tout d’abord, le projet initial a débuté avec le désir de mettre en scène une romance militaire par l’entremise d’un spectacle qui allie le théâtre et les arts numériques. En tant qu’artiste multidisciplinaire et surtout metteure en scène de théâtre, j’ai découvert en 2018 l’accessibilité à une nouvelle technologie en arts de la scène, la téléprésence. Cette nouvelle approche technologique permet maintenant de relier deux salles de spectacles entre elles en transmettant le son et l’image en temps réel d’une salle à l’autre grâce à un réseau internet performant et dédié. J’entrevoyais alors la possibilité d’imbriquer l’un dans l’autre deux spectacles qui pourraient proposer deux visions d’une même histoire et être présentés dans deux salles de spectacles connectées en téléprésence.


Depuis ma jeunesse, j’ai toujours eu une grande fascination littéraire pour les journaux ou la correspondance militaires. Avant de commencer à conceptualiser un spectacle, j’avais donc le désir de travailler avec de véritables lettres qui porteraient une histoire militaire. Je souhaitais également avoir la chance d’étudier une histoire d’amour entre un soldat déployé et son amoureuse restée au Québec. Il me fallait donc trouver un corpus qui présenterait un ensemble complet, c’est-à-dire une lettre et sa réponse. Le Musée du Fort Saint-Jean m’a alors guidée vers le fonds d’Eugène Mackay-Papineau, à la BAnQ Université Laval (P859). Ce legs, fait par monsieur Louis Painchaud et son épouse madame Clotilde Tessier-Lavigne-Painchaud, nièce d’Eugène Mackay-Papineau, a été déposé en 2007. Il y a maintenant deux ans, c’est avec passion, curiosité et un intérêt constamment renouvelé que j’ai découvert, lettre par lettre, ce grand trésor épistolaire. Ces correspondances regroupent plus de 300 lettres échangées entre ce militaire canadien-français, Eugène Mackay-Papineau et les membres de sa famille. Avec la collaboration de partenaires de recherche (Musée du Fort Saint-Jean, Musée du Haut-Richelieu, Corporation du Fort Saint-Jean) et d’une grande équipe de retranscription, j’ai ainsi travaillé à analyser les différents contenus du legs de la famille Mackay-Papineau. L’équipe et moi-même avons immédiatement constaté la richesse des textes, sur le plan tant historique que sociologique. En fait, ces écrits mettent en lumière les relations humaines de cette famille qui a dû accepter l’éloignement et l’inquiétude, et qui a surtout fait preuve de force et d’une grande détermination. Ils font partie de ces gens qui ressortiront de ce conflit transformés à jamais.


Ce futur spectacle, intitulé CorresponDanse de guerre présentera le parcours d’Eugène Mackay-Papineau, mais évoquera également une grande tragédie, celle du conflit mondial de 1914-1918. Il racontera l’histoire d’un officier canadien-français parti combattre dans les tranchées en Belgique et celui des membres de sa famille restés dans l’attente dans un Québec fragilisé. Ces personnages séparés par des événements plus grands qu’eux seront, de surcroît, littéralement séparés dans cette œuvre, puisqu’ils évolueront physiquement sur deux scènes distinctes, dans deux salles de spectacles éloignées l’une de l’autre.

Concrètement, c’est dans le contexte d’une œuvre multidisciplinaire que ces correspondances évolueront prochainement dans ce spectacle, soit par le théâtre, la danse, la musique et les arts numériques. En plus des réelles correspondances entre Eugène et les membres de sa famille, nous nous sommes également penchés sur les non-dits que ces lettres portent en elles. Comment peut-on illustrer l’attente, la peur, l’espoir et l’impuissance qu’une famille ressent quand une guerre vient lui enlever son fils, son frère, son fiancé…, quand les nouvelles se font attendre, quand l’atroce sentiment d’impuissance s’installe au cœur du quotidien. Ce grand spectacle est en fait divisé en deux récits différents qui seront liés par une transmission numérique en téléprésence. C’est-à-dire que les représentations se dérouleront sur deux scènes différentes en simultané dans deux salles à des kilomètres de distance. Chacune des salles présentera une version unique de l’histoire globale, offrant à son public respectif un point de vue complètement différent et une expérience exclusive. Il y aura donc, d’une part, la famille vivant dans l’inquiétude au Québec et d’autre part, le militaire entouré de ses compagnons d’armes pris au milieu d’une guerre sans précédent. Unique en son genre, le spectacle CorresponDanse de guerre repoussera les limites du théâtre de création dans une mise en scène en théâtre cinématographique. Le spectacle est prévu en diffusion pour 2022.


Dans l’œuvre dramaturgique, il nous a fallu faire un choix difficile parmi l’ensemble des lettres échangées entre 1914 et 1918 dans le but de créer un spectacle d’environ 1 h 30. De trop nombreuses lettres ne pourront donc être interprétées sur scène et nous trouvions dommage de ne pas les partager avec vous. Nous avons le désir de rendre hommage à ces écrits et nous trouvons tout à fait pertinent et hautement intéressant de vous présenter l’intégralité des correspondances par la publication de livres numériques accompagnés de livres audio qui sortiront par regroupement annuel. Nous vous offrons, dans ce premier tome, la correspondance entière du legs d’Eugène Mackay-Papineau de l’année 1914. Vous pourrez ainsi découvrir les personnages principaux du spectacle, notamment, Eugène Mackay-Papineau en correspondance avec sa tante, Émilie Papineau, son amoureuse, Gabrielle Rodier, et qui adresse quelques mots également à sa sœur, Eugénie Mackay-Papineau et sa tante Charlotte Papineau-Finn. Ainsi, vous pourrez vous imprégner, tout comme nous, de cette belle histoire familiale par le récit complet de cet échange épistolaire écrit avec sincérité et amour. Nous poursuivrons notre travail afin de vous permettre de lire et d’écouter les lettres intégrales de 1915 à 1918 prochainement. Je vous souhaite donc une douce lecture et une agréable écoute de ce premier tome.